Top Menu

Aimer à nouveau après un deuil

deuilAprès le décès d’un compagnon ou d’une compagne, il semble impensable, dans les premières périodes du deuil, de pouvoir imaginer, un jour, aimer à nouveau. Beaucoup d’endeuillés éprouvent souvent le besoin de se replier sur eux-mêmes, sur leur entourage familial et amical afin de parer cette souffrance insurmontable.

Et puis un jour, une rencontre imprévue fait tout basculer. Ils sont alors désorientés de ce qui se passe en eux et s’ils le veulent bien, ils retrouvent avec étonnement le sentiment amoureux alors qu’en même temps ils continuent à ressentir la douleur de leur perte.

Différentes craintes surgissent à ce moment précis: “Que vont penser les enfants, les amis, les voisins, l’entourage? De quelle façon rencontrer un nouveau partenaire alors que tous mes amis sont en couples? Vais-je encore pouvoir séduire? Quelles sont les nouvelles règles en matière de séduction? Que faire si mes enfants sont réfractaires à mon remariage?”

C’est une démarche de lâcher prise qui permet de placer l’amour porté au défunt sur un autre registre, celui d’un amour ayant été vécu pleinement, qui nous a façonnées durant des années, qui fera toujours parti de nous mais qui laisse une porte ouverte en direction du cœur.

Il est donc essentiel de s’écouter, de s’ouvrir aux autres et au monde qui nous entoure après une période de remise en question et de réflexion sur soi.

Dans ce contexte, les futures rencontres, amicales ou amoureuses, se font plus sereinement avec la légèreté d’un nouveau départ; un nouveau départ avec la nouvelle personne que l’on est devenue.

Il est important également de ne pas taire le passé. On a droit de le revendiquer, sans se censurer. L’essentiel est de ne pas effrayer l’autre. Il convient donc de parler de son passé avec tact et mesures, sans comparaison ou idéalisation excessive qui pourrait faire inutilement souffrir la personne que l’on vient de rencontrer. De plus, si elle se sent respectée et accueillie, l’expérience montre qu’elle acceptera sereinement que le partenaire disparu continue à exister à l’intérieur de soi et, même, au sein de votre nouvelle relation. De là, il n’y aura pas d’oubli, il n’y aura pas de trahison.